BARBARA KRAFT

 

Barbara Kraft est de nationalité allemande et vit à Paris depuis 1990 et à Bruxelles depuis 2010. Elle est impliquée à la fois dans l'art contemporain, la muséographie, le cinéma, le théâtre et la danse.

 

Théâtre et danse

 

Scénographe des Productions Merlin d’Anne Théron depuis ses débuts, elle conçoit les scénographies et costumes de Andromaque (2011), Jackie (2009), Amour/Variations (2008), Abattoir (2008), Antigone (2006), La Religieuse(2005), Objet n°1 (2001) et Le Pilier (2000).

 

Elle rencontre Hanna Schygulla en 2006 pour une installation vidéo autour des films Protocoles de rêves. En 2010 elle fait pour elle la scénographie du monologue Marie Luise de Kerstin Specht (d’après une pièce de Marie Luise Fleisser) avec la metteur en scène Alicia Bustamente au Grand Théâtre de Luxembourg. Ensemble, elles conçoivent une exposition sur les travaux personnels de Hanna Schygulla, produite avec l’Academie der Künste (Berlin) et la Maison Européenne de la photographie (Paris).

 

Barbara Kraft collabore avec d’autres metteurs en scène, entre autres, Nathalie Bensard : Sur les pas d’Imelda (2010), Arlette Desmots : Loulou et les drôles de sons (2007), Stella Serfaty : Le Professeur de musique (2005), Claire Schmitt : En plein coeur de la vie (2001) et Trazom (2006), et en matière de danse, avec les chorégraphes : Francis Voignier et Laurence Bertagnol : Danse, Roller et Vidéo (2002), Laurence Marthouret et sa compagnie Trans sur une série de solos Monade & Meltem (2008).

 

Cinéma

 

Elle intervient en tant que directrice artistique pour le long métrage Suerte (2009) de Jacques Sechaud, La serre de glace (2005) de Marc Barbé, Ce qu'ils imaginent (2002) et Elle grandit si vite (1999) d'Anne Théron, et en tant que créatrice de costumes pour Malher - d'un Pas mesuré (2008) de Pierre-Henry Salfati, La Copie de Coralie (2007) de Nicolas Engels, le documentaire-fiction 1919 (2007) de Paul Cowan, Le Plaisir de chanter (2007) et La Confusion des Genres (2000) d'Ilan Duran Cohen, Le soleil au dessus des nuages d’Eric le Roc…

 

Musées et expositions

 

Elle participe à la création scénographique du NibelungenMuseum (Worms, Allemagne 2001), et de Rêver la modernité (Château de Trévarez, Finistère 2005-2006) avec le Laboratoire Culturel A+H.

 

Art contemporain

 

Elle a fondé avec d'autres artistes le groupe interdisciplinaire Argonaut avec lequel elle a réalisé de nombreuses installations et performances en France et en Allemagne depuis les années 80 : Kraftakt, Caban, Extremzeit, Tableau vivant, Sprachlos, présentées dans plusieurs festivals et lieux d’exposition (Goethe Institut, Paris, Photokina, Cologne, Cantini Museum, Marseille, Chemins Numérique, Centre culturel Saint- Exupéry, Reims 2006).